infos et conseils pour l’entretien des orchidées

La plupart des gens qui achètent des orchidées ne sont pas capables de fournir l’entretien et soins nécessaires dont ces plantes ont besoin, et elles finissent par mourir en quelques semaines. Si c’est votre cas, vous êtes au bon endroit.

La base du succès est le soin approprié pour les orchidées. Suivant notre conseil, vous obtiendrez «enfin», des orchidées qui fleurissent chaque année et ne les perdrez pas dans les quelques semaines après les avoir achetés.

La première chose à garder à l’esprit est que nous traitons avec des plantes qui, dans la plupart des cas, proviennent de climats tropicaux, où elles poussent comme des plantes épiphytes.

Pour que les plantes ne souffrent pas et finissent par mourir, nous devons être en mesure de reproduire les conditions de vie de leur lieu d’origine, avec l’éclairage approprié, leur température, leur irrigation, les nutriments…

J’ai quel type d’orchidée ?

Nous vous proposons des infos concernant les soins de base des orchidées, mais ils peuvent changer en fonction de l’espèce que vous avez dans votre maison.

Le plus commun des orchidées, étant le best-seller et en théorie simple à entretenir, est le genre Phalaenopsis.

Ce genre englobe une cinquantaine d’espèces différentes, toutes originaires de pays exotiques comme Taïwan, les Philippines et l’Australie.

Comment entretenir une orchidée

Il y a un mythe (que nous essayons bien sûr d’éliminer) qui dit que les orchidées sont des plantes difficiles à prendre en charge, rien de plus loin de la réalité.

Le problème de la plupart des gens avec les orchidées, est qu’ils n’arrivent pas à comprendre qu’une plante comme la Phalaenopsis, puisse arrive à vivre sans ses racines étant enterrés dans la terre.

Ils ne comprennent pas non plus comme il faudrait leurs besoins concernant l’éclairage et l’humidité.

Une fois que les concepts de base et les exigences des orchidées sont clairs, elles finissent par fleurir plusieurs fois par an.

Le bon endroit pour les orchidées

On a l’habitude d’acheter des orchidées pour les faire pousser en tant que plantes d’intérieur, et ce n’est pas une mauvaise idée, parce que nous aurons un bon contrôle sur les conditions d’humidité et de température, auxquelles les plantes seront soumises.

La plupart des orchidées proviennent de zones tropicales, et nous avons la fausse idée qu’elles proviennent de climats chauds et humides, alors qu’en réalité les climats tropicaux sont également variés en température et en humidité.

La famille d’orchidées est si vaste, nous devons connaître les conditions climatiques de chaque variété, pour reproduire les conditions optimales de température, éclairage et d’humidité à chaque variété.

Éclairage

entretien et soin orchidées - eclairage

Toutes les plantes ont besoin de lumière pour prospérer, mais toutes ne résistent pas au soleil direct ou à une manque d’illumination.

La règle de base des orchidées est qu’elles ont besoin de beaucoup de lumière pour prospérer, mais elles ne peuvent toujours pas supporter le soleil direct. À titre d’exception, on peut citer les espèces Vanda et Cymbidium, qui tolèrent le soleil direct, en évitant les heures centrales de la journée.

Un emplacement approprié serait près d’une fenêtre, où il recevra beaucoup de lumière, qui devrait être tout à fait tamisée.

Pour les fenêtres orientées au sud ou en été, qui permettent l’entrée directe du soleil, il est nécessaire de tamiser la lumière au moyen de stores, volets ou marquises.

Une autre bonne idée est de les mettre à l’ombre d’autres grandes plantes d’intérieur, qui soutiennent ou préfèrent le soleil direct.

Le soleil direct est nocif, mais le manque d’éclairage est un autre gros problème, qui limitera la croissance et la floraison de la plante. S’il n’a pas la lumière nécessaire, nous pouvons voir comment les feuilles poussent longues et minces, jaunes, sont fragiles, tombent ou la plante ne fleurit pas. Dans ces cas, il est recommandé de fournir un éclairage artificiel.

Arrosage

entretien et soin orchidées - arrosage et irrigation

L’irrigation est probablement l’un des aspects les plus délicats du soin des orchidées.

Pour commencer, l’eau d’irrigation devrait être pauvre en sel et plutôt « molle » (la plus similaire à l’eau de son environnement naturel), ce qui élimine presque complètement l’eau du robinet, qui contient généralement des sels dilués.

Ces sels dilués sont concentrés dans le substrat et les racines, ce qui nuit à la croissance et à la floraison.

Il est conseillé d’utiliser l’eau de pluie, mais c’est assez compliqué, nous ne stockerons pas l’eau chaque fois qu’il pleut. En remplacement, nous pouvons utiliser de l’eau en bouteille à faible minéralisation, le sodium, le calcium… L’un des eaux les plus faiblement minéralisée est Mont Roucous.

Celui qui ne devrait pas être utilisé en aucune circonstance est l’eau distillée, et celle du robinet pourrait être amélioré si on la fait bouillir et ensuite on la passe à travers un filtre à carbone, pour éliminer toute impureté.

Conseils utiles pour l’arrosage

L’eau est très importante pour l’irrigation des orchidées, mais il n’est pas moins important «comment arroser». Pour arroser d’une manière correcte, nous vous proposons les conseils suivants :

  • Vous n’avez pas à arroser trop de fois. Les orchidées préfèrent un substrat modérément humide. S’il est trop humide, les racines ne peuvent pas respirer et elles vont pourrir.
  • Il est préférable de laisser le substrat être sec. L’arrosage un jour plus tard, est meilleur qu’un jour plus tôt. Ainsi, la fréquence de l’irrigation dépend de la température ambiante, et la période de l’année. Nous pouvons vérifier qu’elles ont besoin d’eau, si nous regardons le substrat sec au toucher ou si les racines sont blanchâtres. S’elles sont vertes, pas besoin d’arrosage.
  • Les irrigations doivent être abondantes, mais sans arriver a que les racines soient trempées. La petite assiette en dessous peut être esthétique, de sorte que l’excès d’eau ne laisse pas de taches, mais ce n’est pas une bonne idée.
  • Une bonne façon de procéder à l’irrigation, est de tremper le substrat dans l’évier, puis nous laissons la plante s’écouler, pour le remettre à son emplacement habituel.
  • L’eau doit être à température ambiante.
  • Il est nécessaire de prendre soin de ne pas mouiller les fleurs avec l’irrigation ou les vaporisations, pour éviter les taches. Il est également nécessaire d’éviter de laisser de l’eau à la surface des feuilles, afin d’éviter toute attaque par des champignons.
  • Les orchidées ont besoin d’humidité dans l’environnement. Quand il fait très chaud, parce que nous sommes en été ou parce que le chauffage est très fort, vous pouvez mettre une assiette avec de l’eau sous le pot, avec la prudence que les racines ne sont pas en contact avec l’eau, en mettant quelques cailloux ou quelques boules d’argile. Seulement si manque de l’humidité dans l’environnement.

Irrigation spéciale. Irrigation par immersion

entretien et soin orchidées - arrosage et irrigation par immersion
 

C’est une bonne idée d’immerger les orchidées de temps en temps dans un seau avec de l’eau, de sorte que les racines absorbent toute l’eau dont elles ont besoin.

Cette façon d’arroser doit être fait de temps en temps. Pendant la période de croissance, nous pouvons profiter de l’irrigation par immersion pour ajouter de l’engrais liquide dans l’eau, selon les instructions du fabricant.

Ensuite, nous laisserons la plante drainer tout l’excès d’eau, avant de la placer à son endroit habituel.

Irrigation d’orchidées sur des branches ou des paniers

Certaines orchidées ne sont pas mises dans des pots, elles sont placées plutôt dans des paniers suspendus ou sur des branches.

Cette type d’orchidées il faut les vaporiser sur les racines régulièrement, en laissant les racines sécher entre chaque l’irrigation, et en évitant d’arroser les fleurs (à cause des éventuelles taches) et les feuilles.

Temperature

Les orchidées peuvent être classées en fonction de leurs besoins climatiques en trois groupes, selon la température de son lieu d’origine:

Orchidées originaires de zones à température chaude

Ces orchidées préfèrent le climat chaud. Elles ne doivent pas être placés dans des espaces avec des températures inférieures à 16ºC.

Pour un meilleur développement et croissance, il devrait y avoir une différence thermique entre le jour et la nuit de 4ºC.

Orchidées originaires de zones tempérées

Elles font partie du plus grand groupe. Pour ces espèces, la température ne doit pas descendre en dessous de 12ºC même en hiver, avec des différences de température entre le jour et la nuit de 6ºC.

Orchidées originaires de zones plus fraîches

Les orchidées appartenant à ce groupe tolèrent des températures allant jusqu’à 8ºC. Elles doivent avoir des différences entre le jour et la nuit d’au moins 6ºC.

Vous vous demanderez pourquoi on fixe des températures différentes pour le jour et la nuit. La raison en est très simple, dans les climats tropicaux d’où elles viennent, ces changements de température sont fréquents.

Si la température était constante, la plante essaierait de croître non-stop, dépensant beaucoup d’énergie sur la tentative, sans jamais fleurir.

Par conséquent, les changements de température sont nécessaires pour une bonne croissance et pour que la floraison soit stimulée.

Humidité

entretien et soin orchidées - humidité

Avec la température, l’humidité ambiante joue un rôle très important dans la vie des orchidées.

Les orchidées en pot sont parfaites avec une humidité ambiante comprise entre 50% et 60%, ce qui correspond plus ou moins à l’humidité dans laquelle les gens sont à l’aise.

Cette humidité n’est pas un problème au printemps, l’automne et une grande partie de l’été, mais elle peut être un problème pendant l’hiver. Pendant cette période un approvisionnement supplémentaire en humidité sera nécessaire, avec des humidificateurs ou avec une plaque sous la plante, avec soin que les racines ne soient pas en contact direct avec l’eau.

L’humidité ambiante peut être mesurée à l’aide d’un hygromètre, et nous devons nous assurer que chaque espèce a l’humidité correcte en fonction de son origine. En général il devrait suffire avec un peu de bon sens, sauf si nous souhaitons avoir à la maison certaines variétés avec des besoin d’humidité très élevés, comme les espèces Vanda et Miltonia, qui ont besoin d’une humidité environnemental entre 70% et 80%.

On peut conclure que les orchidées ont besoin en moyenne de températures chaudes et d’une humidité ambiante élevée. Cependant, il y a un nombre croissant d’hybrides sur le marché, élevés dans des pépinières et conçus pour résister à des conditions plus extrêmes, avec l’intention de le rendre plus facile à cultiver à la maison.

Ventilation ou aération

Les orchidées ont besoin d’air frais, nous devons nous assurer que la pièce où nous les avons, a un minimum de ventilation quotidienne, mais avec le soin qu’elles ne devraient pas être exposés à l’air froid de l’hiver.

Le renouvellement de l’air est nécessaire pour éviter l’apparition de toutes sortes de maladies, mais surtout celles causées par les champignons. Une forte concentration d’humidité, ainsi qu’une température élevée et un air vicié, sont le terrain de reproduction idéal pour les champignons, les bactéries et les virus.

Comme curiosité et avertissement, vous ne devriez pas avoir des orchidées près d’un récipient avec des pommes, des fruits, des noix ou des tomates, car ces légumes émettent une hormone de croissance sous forme de gaz d’éthylène, ce qui provoque la maturation des cocons et leur chute prématurée.

Substrat

entretien et soin orchidées - Substrat

Pour les orchidées qui poussent en pot, nous ne devrions jamais utiliser un sol de jardinage normal. Bien qu’il existe différents types de substrats, selon que les orchidées sont des épiphytes ou terrestres, ils partagent tous des caractéristiques communes:

Ils facilitent le drainage des plantes, puisque les racines nécessitent beaucoup d’air, de sorte qu’elles peuvent être séchés facilement. Plus ce substrat est épais, plus il sera proche de la recréation de l’habitat naturel des plantes.

Dans les pépinières et les centres de jardinage, nous pouvons acheter des substrats prêts à l’emploi, qui sont généralement fabriqués à partir d’écorce de pin méditerranéen (qui ne contient pas de résine), de liège, de tourbe blanche, de charbon de bois, de glume de riz, de vermiculite, de polystyrène, de fibre de coco… Etc. Tous ces matériaux ont en commun qu’ils sont moelleux, légers et résistants, capables de stocker l’eau et les nutriments, en maintenant des conditions optimales pour les racines.

Fertiliser les orchidées

Les orchidées doivent être fertilisées pendant la période de croissance, pour que au moment où la plante atteint le moment de moins de lumière, elle ait les nutriments nécessaires.

Comme avec l’irrigation, il est mieux une toute petite manque de fertilisant que en mettre en trop. Ce sont des plantes épiphytes qui, dans leur habitat naturel, sont maintenues avec très peu d’éléments nutritifs.

L’engrais peut être fourni de deux façons, soit par l’irrigation, avec des engrais spécifiques à cet effet ou par des engrais foliaires, qui sont absorbés par les orchidées à travers les feuilles.

Les plantes qui sont dans des paniers ou avec des racines sur les troncs d’arbres, doivent être fertilisées avec cette procédure. Ne vous inquiétez pas, les orchidées absorbent les nutriments à travers les racines et les feuilles.

Il existe des préparations spécifiques sur le marché basées sur des complexes vitaminiques, acides aminés et autres nutriments, qui sont excellents pour stimuler la floraison. Ces préparations sont foliaires, la plante les absorbe à travers les feuilles.

Plus d’infos concernant le fertilisant des orchidées

Dans les pépinières, les magasins de fleurs et les magasins spécialisés, vous pouvez acheter des engrais spécifiques pour les orchidées. Vous devriez toujours choisir cette option si possible, en évitant l’utilisation des engrais typiques d’autres plantes.

Ces engrais contiennent trois nutriments principaux : l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K).

Si nous sommes curieux, nous pouvons lire la composition des engrais que nous achetons, ces éléments doivent toujours apparaître, dans une plus ou moins grande mesure, peut-être tous seuls ou accompagnés d’autres minéraux: fer, bore, manganèse, zinc, cuivre … ces derniers engrais (avec plusieurs composants), sont appelés engrais complets.

En générale, avec une proportion plus élevée d’azote, l’engrais stimule plus la croissance des feuilles. Et avec un engrais avec un rapport d’azote plus faible, plus de phosphore et surtout de potassium, nous obtenons plutôt une stimulation de la floraison.

Ainsi, si nous voulons établir un calendrier pour la fertilisation, nous chercherons d’abord un engrais riche en azote, pour passer plus tard (lorsque la floraison commence) à un engrais riche en potassium.

Prévention des ravageurs et des maladies

Les plantes les plus faibles sont les plus susceptibles d’être attaquées par des champignons ou des parasites, il est donc conseillé de maintenir un éclairage optimal, des engrais et des conditions de ventilation correctes.

Si nous soupçonnons qu’une plante a été attaquée par un type de champignon, de bactéries ou de virus, nous devons l’isoler dès que possible, afin d’empêcher la propagation de la maladie ou du ravageur. Les ravageurs et les maladies les plus probables sont :

champignons

Les champignons peuvent apparaître dans les serres et dans les pièces à faible ventilation, où l’humidité ambiante est élevée, tout comme la température.

Nous devrions soupçonner que nos orchidées ont été attaquées par des champignons, si nous observons des fleurs avec des taches, des feuilles ou des pseudobulbes avec des parties brunes.

Pour résoudre le problème, vous devriez enlever les parties attaquées et appliquer un traitement fongicide.

bactéries

entretien et soin orchidées - bactéries

Bien qu’il ne soit pas normal que les orchidées soient attaquées par des bactéries, il est toujours possible.

Nous le détectons si nous remarquons que les feuilles apparaissent avec les tissus les plus mous et les taches avec une sorte de graisse.

Il n’existe aucune solution efficace contre les bactéries. Les parties endommagées doivent être enlevées, en attendant qu’elles se rétablissent et si elles ne le font pas, nous devrons enlever complètement cette plante.

virus

entretien et soin orchidées - virus

Nous allons détecter que notre plante a été infectée par un virus, si des stries sont découvertes dans les couleurs des fleurs ou des coupes pointues et brusques sur les feuilles des fleurs.

Après une attaque virale, les orchidées ne poussent plus ou ne fleurissent plus bien. Le seul remède qui existe est de prendre soin des plantes, mais si elle est très grave ou nous ne voyons pas l’évolution correcte, la plante affectée doit être aussi éliminée.

parasites

Les insectes les plus communs dans les orchidées sont : cochenilles, pucerons, araignées rouges et thrips.

L’apparence de chacun d’eux a une origine différente. Cependant, la solution est assez similaire: le nettoyage des parties endommagées avec de l’eau et savon. Vous allez répéter l’opération après quelques jours, et seulement si le ravageur est persistant on devrez procéder à l’utilisation d’insecticides spécifiques qui attaquent le ravageur.

hygiène

Au lieu de faire une section différente, on a voulu inclure l’hygiène dans la section des ravageurs et des maladies, parce qu’une bonne hygiène est essentielle pour prévenir l’apparition des ravageurs, et aussi pour prévenir leur propagation.

Les mesures d’hygiène les plus élémentaires sont les suivantes :

  • Toute plante affectée par un ravageur ou une maladie doit être isolée d’autres plantes pendant la période de traitement.
  • Tant que la plante est affectée, nous devons prendre les plus grandes précautions afin que le ravageur ne se propage pas, en évitant tout contact avec le reste.
  • Si vous découvrez une plante infectée par un virus, une bactérie ou par des champignons et que vous devez en couper une partie, vous devez d’abord désinfecter l’outil à utiliser (ciseaux, etc.).
  • Après utilisation, nous devrons également le désinfecter, pour éviter la contagion à d’autres plantes.
  • Une bonne idée pour ne pas transmettre accidentellement des maladies est d’utiliser des gants jetables, ou se laver les mains à fond après chaque contact.
  • Tous les restes organiques, comme les feuilles tombées ou les fleurs, doivent être enlevés dès que possible pour éviter leur décomposition.
  • Les coupures ou les blessures importantes doivent être guéries. Pour refermer la plaie, les coupures doivent être pulvérisées avec de la poussière de charbon de bois, ou à défaut, la poudre de cannelle.
  • Les pots usagés doivent être soigneusement nettoyés avec une solution à base de savon chaud et d’eau de Javel.

Transplantation, changement de pot

entretien et soin orchidées - Transplantation et ou changement de pot

Les orchidées qui poussent comme des épiphytes ont rarement besoin d’un pot plus grand, cependant, s’il est important de renouveler le substrat de temps en temps, de sorte que les racines respirent bien et puissent sécher uniformément.

Le substrat doit être changé une fois par an, ou au moins tous les deux ans sur une base régulière.

Nous serons également obligés de changer le substrat, si nous observons une détérioration des racines, des champignons ou de la pourriture.

Il est nécessaire de passer à un pot plus grand, lorsque les racines sortent littéralement du pot, soit au-dessus ou en dessous. Dans ce cas, nous allons chercher un grand pot, en respectant ses caractéristiques d’origine, c’est-à-dire, si le pot est transparent, le prochain devrait également être transparent.

Le changement de substrat doit se faire entre la fin de l’été et le début de l’automne, en évitant de le faire en hiver, pendant la floraison ou en période de forte chaleur et de sécheresse.

changer le pot pas à pas

Avant de commencer à changer la plante en pot, vous devriez avoir à portée de main tout ce qui est nécessaire : substrat approprié, un peu de drainage pour le fond du pot (cailloux, polystyrène, boules d’argile…), ainsi que le nouveau pot bien propre et désinfecté.

Il faut procéder comme suit :

Pour retirer la plante du pot, vous appuyez sur la surface du pot avec votre main, pour libérer les racines. Puis un petit coup à la base. Il faut éliminer complètement l’ancien substrat.

Il faudrait aussi couper toutes les racines mortes, avec des ciseaux désinfectées, et enlever toutes les bulbes anciens et morts. Vous devriez après désinfecter les plaies avec de la poudre de charbon de bois ou à défaut, avec de la cannelle.

Si on a des racines coupées et les plaies sont toujours ouvertes, il est préférable de laisser 1 ou 2 jours avant de commencer à arroser. Une bonne idée est de faire bouillir l’eau, pour l’empêcher d’insérer n’importe quel type de germe dans le pot.

Au fond du pot, on place le matériau de drainage, jusqu’à un quart de sa hauteur. Placez la plante dans le récipient, en s’assurant que toutes les racines sont à l’intérieur du pot.

Ensuite, on ajoute le substrat dans le pot progressivement, en distribuant uniformément et en donnant des petits coups de sorte qu’il n’y ait pas d’espace libre entre les racines.

Pots et récipients pour orchidées

Le pot idéal pour les orchidées est en fonction de l’espèce d’orchidée qu’on a. On voit généralement de nombreuses orchidées Phalaenopsis dans des pots transparents. L’explication est simple, ce sont des plantes qui effectuent une partie de la photosynthèse à travers leurs racines, pour ces plantes, vous devez utiliser des pots de méthacrylate, en plastique ou en verre.

Comme vous allez faire des changements fréquents (voir ci-dessus), idéalement les pots ne devraient pas se rétrécir trop au fond, et dans l’idéal avec plusieurs trous au fond. Si vous êtes à la recherche de pots d’orchidées, la plupart répondent à ces exigences.

Il ya d’autres orchidées, orchidées terrestres, qui peuvent être dans des pots opaques sans aucun problème, puisque leur photosynthèse est la même que toutes les autres plantes, elles la font à travers leurs feuilles.

Pour ces plantes, il est toujours conseillé d’utiliser des pots en plastique, puisque les pots d’argile et les matériaux poreux conservent les sels dissous dans l’eau, affectant les racines au fil du temps. Ils sont également un problème lors de la transplantation, parce qu’ils sont plus difficiles à enlever.

Si vous voulez avoir un pot décoratif, on peut mettre les orchidées dans un pot en plastique, et le placer à l’intérieur de l’autre.

En plus des orchidées qui peuvent être cultivées dans des pots, on a aussi des orchidées qui ont une croissance qui ne convient pas aux pots, tels que les Vandas. Dans ce cas, vous devez chercher un emplacement très humide, comme une fenêtre, une vitrine appropriée ou même une serre. Les plantes sont habituellement liées à des troncs d’écorce ou de bois dur, qui ne contiennent pas de résines ou de substances toxiques.

Une autre façon de placer ces plantes est d’utiliser des paniers. Les paniers sont très utiles pour la culture de grandes orchidées, comme Stanhopea, où les panicules poussent suspendues et ont besoin d’un panier afin que leurs fleurs puissent être déployées librement.

reproduction

Les orchidées peuvent être reproduites de deux façons : asexuées avec des boutures ou sexuellement, avec des graines.

La reproduction par boutures, nous assure les plantes avec les mêmes caractéristiques génétiques que leurs parents. Cependant, à travers les graines les spécimens ne sont pas identiques, et il est lent et assez difficile dans les environnements artificiels.

À la maison, la meilleure façon d’avoir de nouvelles plantes d’orchidées est par des boutures. Nous allons vous montrer les différentes options qui existent, qui dans certains cas dépend de l’espèce de l’orchidée.

boutures d’orchidées enracinées, keikis

entretien et soin orchidées - boutures d'orchidées enracinées keikis

Certaines espèces du genre Dendrobium et Phalaenopsis, elles-mêmes produisent de petites nouvelles plantes (keikis). Des racines aériennes apparaissent de la tige, généralement sous un noeud de la partie médiane.

L’apparition de keikis peut être stimulée en coupant la tige de fleur au-dessus du noeud. Dans ce cas, on doit vaporiser ces racines fréquemment, de sorte qu’elles deviennent fortes. Lorsque les racines ont pris une taille appropriée d’environ 3 à 4 centimètres, il faudrait couper en dessous et séparer la nouvelle plante, que vous allez placer dans un nouveau pot, et procéder à guérir les blessures avec de la poudre de charbon de bois.

bouturage de tête

L’orchidée Vanda est une des orchidées qui se multiplie par la procédure bouturage de tête.

Ce sont des orchidées monopodiales dont les noeuds dans les pousses, ont une grande distance les uns des autres.

Vous devez couper la pousse à une taille moyenne, avec un couteau désinfecté et mettre la nouvelle pièce dans un pot. Puis, on doit désinfecter avec de la poussière de charbon. Cette méthode n’est recommandée que chez les espèces à croissance rapide, dans les autres, il faut des années pour que de nouvelles plantes viennent à fleurir.

Diviser le rhizome

entretien et soin orchidées - Diviser le rhizome

Il existe des orchidées sympodiales (Cambrias, Oncidiums…) avec plusieurs pieds attachés par un rhizome. Cette type d’orchidées peuvent être reproduites en les divisant.

Pour utiliser cette procédure, la plante doit être assez grande et on doit couper au moins trois pseudobulbes. Le meilleur moment est le printemps, quand une nouvelle période de croissance commence. Vous pouvez enlever la plante du pot et soigneusement séparer les racines, et procéder à couper le rhizome avec un couteau pointu et bien désinfecté.

Découpage de tige florales

entretien et soin orchidées - découpage de tige florales

Les jardiniers ne sont pas unanimes quant à savoir s’il est nécessaire ou non de couper la tige florale, une fois que l’orchidée a perdu toutes ses fleurs.

Vous pouvez d’enlever la tige florale, s’il n’y a pas de noeud et il n’y a pas d’option d’un keiki, qui nous fournira une nouvelle orchidée. Si au contraire il y a un noeud, vous devriez couper au-dessus de lui, favorisant l’apparition d’une nouvelle tige florale et le développement d’un keiki.

Les fleurs à partir d’une ancienne tige florale, sont généralement de plus grande taille et de meilleure qualité, que les fleurs qui apparaissent à partir d’un nouveau tige florale. Dans le cas où la tige de fleur a séché, il est préférable de l’enlever.

Eh bien, nous sommes arrivés à la fin, plus de conseils pour vous offrir concernant les soins des orchidées. Ce mini-tutoriel est assez complet et il devrait suffire, mais si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à vérifier d’autres articles du blog.

Keikis d’orchidées

Keikis d’orchidées

Keikis. Qu'est-ce que c'est ? Signification de Keiki ? Identifier les Keikis Stimuler l'apparence artificielle des Keikis Keikis d’orchidée Phalaenopsis C'est quoi les pâtes de Keki ? Stimuler l'apparition des Keikis dans le Dendrobium...

Engrais Orchidées

Engrais Orchidées

Engrais spécifiques pour orchidées Engrais pour orchidées, selon la période de croissance Engrais pour orchidées, selon la période de croissance Engrais pour orchidées, pendant la période de croissance Engrais pour stimuler la floraison...

Orchidées feuilles jaunes

Orchidées feuilles jaunes

Orchidée à feuilles jaunes, à cause d'une mauvaise irrigation Irrigation insuffisante Excès d'eau Feuilles jaunes en raison d'un éclairage excessif et d'une température excessive Erreurs de fertilisation Des orchidées qui jaunissent...

Maladies Orchidees

Maladies Orchidees

Maladies plus habituelles des orchidées Champignons Comment éliminer les champignons de vos orchidées Bactéries Comment combattre les bactéries qui viennent d’attaquer vos orchidées Virus Quelques conseils contre les attaques des virus...

Substrat pour orchidées

Substrat pour orchidées

Choisissez le substrat qui vous va le mieux Composants pour préparer un substrat fait maison pour vos orchidées Écorce de pin Liège Tourbe blonde Charbon végétal Meranti Glume de riz Feuilles de hêtre et de sapin Vermiculite Seramis...

Comment procéder au rempotage d’une orchidée

Comment procéder au rempotage d’une orchidée

Quand est le meilleur moment pour procéder au rempotage d’une orchidée Quel est le meilleur substrat pour votre orchidée Le pot pour les orchidées doit-il être obligatoirement transparent? Matériaux et taille des pots pour orchidées...

Floraison des orchidees

Floraison des orchidees

Comment tailler une orchidée Combien de temps les fleurs d'orchidées durent ? Comment faire durer les fleurs de l'orchidée plus longtemps ? Combien de temps il faut pour qu'une orchidée fleurisse ? Pourquoi mon orchidée ne fleurit pas ?...

Comment tailler une orchidée

Comment tailler une orchidée

Comment tailler une orchidée De quoi on a besoin pour tailler une orchidée Tailler les tiges florales d’une orchidée Tailler les tiges florales d’une orchidée phalaenopsis Tailler les tiges florales d’une orchidée oncidium Tailler les...

Pot pour Orchidee

Pot pour Orchidee

Pots pour orchidées Les différents types de pots pour les orchidées Pots pour orchidées en plastique : transparent ou opaque Pots pour orchidées : céramique, poterie, argile Les paniers suspendus...